Quelques mots pour vous dire

 

 

  Quelques mots pour vous dire mon immense tristesse à vivre. La solitude ne me pèse pas mais le poids du temps me plombe le moral. L'approche de la mort n'est pas un problème pour moi. Elle est inévitable. Seule la lenteur des secondes qui passent m'horrifie.

 

   L'ennui ne me gêne pas et l'inconfort des souffrances de mon corps me rassure. J'ai cependant en moi cette langueur qui étreint  ma vitalité, tel un boa constricteur achèvant  sa victime tranquillement, en la contraignant à mourir sans mot dire.

 

   Je suis un cri muet dans ce monde d'agités, d'égoïstes et je constate mon impuissance tous les jours dans mon univers sans amour, sans plainte et sans regret. Ces phrases ne pourront jamais s'inscrire sur ma pierre tombale car elle n'existera pas puisque ceux qui resteront après moi ne retrouveront jamais  les restes broyés de ce que je fus.

 

  Vivre est le long processus vers la déchéance, la pourriture et la décompostion de la chair. Il ne me reste peut-être que quelques miettes de mon âme que j'espère récupérer de ci de là dans le plus obscur des néants. Et Dieu sait que je suis un invetéré optimisite puisque je suis toujours là.